PETITS BONHEURS À HAKONE

Après Misasa, Yumura et Kinosaki, nouvel épisode des « petits bonheurs à… », destination : Hakone ! Il est grand temps pour moi de terminer le récit de cette étape à travers les montagnes de la préfecture de Kanagawa, qui s'est déroulée lors de mon premier voyage au Japon (en avril 2016).

tenpura de légumes, Hakone Pax Yoshino

Après une journée riche en découvertes autour du lac Ashi à Moto-Hakone, je n'avais qu'une hâte : retourner au ryokan pour profiter une dernière fois des sources chaudes relaxantes. Je ne connais rien de plus réparateur au monde !
De retour dans la chambre 428, je prends le temps de savourer ces petits bonheurs qui, vous le savez, m'enchantent quand je suis au Japon  : l'odeur entêtante des tatami, le réconfort d'une tasse de thé bien chaude, la vue sur la montagne, le son du torrent en contrebas... J'attends vraiment avec impatience le prochain voyage, pour pouvoir retrouver ces sensations qui me manquent ici.

plateau de thé et hakone manju, Hakone Pax Yoshino armoire à futon, Hakone Pax Yoshino
tatami, détail, Hakone Pax Yoshino

Cap ensuite sur le restaurant, pour un deuxième round en mode kaiseki, après une première expérience plutôt sympa la veille.

hors-d'oeuvres, menu kaiseki, Hakone Pax Yoshino portrait Céci, dîner Kaiseki, Hakone Pax Yoshino
Viande grillée, tofu et bouillon léger, Hakone Pax Yoshino
sashimi, menu kaiseki, Hakone pax Yoshino

Je vous épargne le descriptif détaillé du contenu de mes assiettes pour cette fois : je pense que les photos parlent d'elles-mêmes. À part la soupe miso, définitivement trop concentrée, tout était excellent, y compris le dessert (très léger). J'ai beaucoup apprécié ce second dîner aussi fin et savoureux que le précédent.
Un conseil cependant : je ne vous recommande pas spécialement de faire ce genre de repas deux jours consécutifs. Même si les menus n'étaient pas les mêmes, l'expérience (coûteuse) perd un peu de son charme quand elle est trop souvent répétée.

viande mijotée, menu kaiseki, Hakone Pax Yoshino

D'une manière plus générale, séjourner dans un ryokan est vraiment une expérience à tenter. Je vous encourage à dépasser vos appréhensions pour la vivre pleinement dès votre premier voyage !
Dîner, bain chaud et futon moelleux : ainsi s'achève en douceur ma dernière soirée à Hakone, l'une de mes étapes préférées de ce premier séjour au Japon.

Rivière et montagne sous le soleil, Hakone

Le lendemain, sixième jour du voyage, c'est sous un magnifique ciel bleu que mes compagnons de voyage et moi regagnons la gare, direction Odawara. Et dire qu'avec cette météo, à un jour près, nous aurions pu voir le Mont Fuji ! T_T C'est clairement LA grosse déception du séjour.
La petite ville est encore calme à cette heure matinale, mais pas le temps de faire les boutiques ! Un dernier coup d'oeil sur les montagnes au loin confirme mon impression : j'aurais vraiment aimé passer davantage de temps dans la préfecture de Kanagawa...

rue commerçante, Hakone Yumoto
kusaridoi d'une maison traditionnelle, Hakone

Malgré tout, l'envie d'aller de l'avant se fait sentir, car une étape importante se profile déjà : Kyoto. Je suis vraiment très impatiente de vous parler de cette ville (sur laquelle j'ai très peu écrit jusqu'à présent), d'autant que la plupart d'entre vous la connaissent déjà ou envisagent de la visiter en priorité. Notez que cette fois, je parle bien de Kyoto en tant que ville (Kyoto-shi), et pas en tant que préfecture (Kyoto-fu).
Pour rejoindre Kyoto depuis Hakone, pas d'alternative : il faut reprendre le petit train rouge de la ligne Hakone Tozan, direction Odawara. De là, un shinkansen vous conduira à destination.
Rendez-vous au prochain épisode pour découvrir mes impressions...

Vous avez aimé cet article ? Encouragez-moi sur Tipeee !

8 commentaires

  1. Un article transition qui entrouvre une belle porte sur la prochaine étape Kyoto.
    Les photos que tu as prises sont très représentatives je trouve ; j'aime beaucoup celle de la chaîne de pluie. Ce système est tellement gracieux !
    Vive les ryokans ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce retour Cécile !^^ Je suis contente que l'immersion soit réussie.
      C'est terrible mais quand je voyage au Japon, mon oeil est attiré par des milliers de petits détails : j'aimerais pouvoir tout capturer ! Là c'était cette chaîne de pluie, vraiment jolie. Ce n'est pas grand chose, mais ça m'inspire énormément.

      Supprimer
  2. Roooo... tu me donnes vraiment envie d'y aller! Mais c'était déjà un évidence pour moi, je teste minimum au moins un ryokan lors de mon futur séjour! Même si c'est coûteux paraît-il ^_^"
    Merci Céci pour ce nouveau récit, j'ai hâte de voir la suite de tes extraordinaires aventures! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il faut au moins une expérience de ce type pendant ton voyage Yoyo !^^
      C'est coûteux mais ça vaut le coup.
      Sur mon prochain voyage, j'ai prévu un ryokan par semaine, donc 3 en tout. Ça permet de faire une pause relaxante sur le trajet, histoire de souffler un peu... rhaaa j'ai trop hâte d'y être !!

      Supprimer
  3. Dear,
    Je prend toujours autant plaisir à lire ton blog, moi qui vient de rentrer d'un mois au Japon, je suis méga nostalgique^^'
    Nous avions pris un ryokan à Fujikawaguchiko pour notre part avec un repas Kaiseki, c'était vraiment chouette.
    Bises
    Ara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah un mois au Japon, je t'envie ! :) Et un ryokan au pied du mont Fuji en plus... je ne suis toujours pas remise de l'avoir raté à cause de la météo T_T
      Merci pour ton gentil message en tout cas

      Supprimer
  4. J'ai de très grosses réserves sur Hakone. Je n'ai fait que la vallée des enfers mais comme tout le monde veut y aller ça me rebute plus qu'autre chose (un peu comme le mont Koya). Ca vaut le coup ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mmmh c'est difficile de te répondre : tu as sans doute beaucoup plus de recul que moi sur le Japon et des exigences différentes du coup. Personnellement je garde un excellent souvenir de mon passage à Hakone, mais il y a sans doute une part de pure nostalgie là-dedans (premier voyage au Japon, première expérience des ryokan et de la cuisine kaiseki...). Quand tout est nouveau, c'est plus facile de s'émerveiller :)
      Finalement, en essayant de prendre un peu de recul, ce n'est pas tant la station thermale en elle-même (j'ai vu mieux en termes d'ambiance à Kinosaki ou Yumura onsen par exemple) que l'excursion au lac Ashi qui m'a plu. Pourtant le temps était gris mais l'endroit était vraiment apaisant (j'y suis allée en semaine en plus, donc niveau fréquentation c'était tranquille, rupture totale avec Tokyo).
      Il y a pas mal de choses à faire concentrées dans un petit périmètre : balades en bateau, promenade dans la forêt de cèdres, visite du sanctuaire shinto, visite de Hakone Sekisho checkpoint et son musée, le salon de thé ambiance "Edo" Amazake-chaya...
      Si tu fais tout ça en plus d'une nuit au ryokan, je crois pouvoir dire que l'expérience vaut le coup, oui.

      Supprimer