SOIRÉE DÉCALÉE AU HASHIDATE BAY HOTEL

Laissons de côté les grandes aventures : aujourd'hui, je partage avec vous les anecdotes d'une soirée sans prétention au Hashidate Bay Hotel, un établissement de style occidental situé sur les hauteurs de la baie de Miyazu.

pièce de boeuf et légumes, restaurant Fines Herbes, Amanohashidate

Je vous avais donc laissé du côté du parc Kasamatsu, pour un coucher de soleil mémorable face à l'une des trois plus belles vues du Japon... mais le reste de cette soirée à Amanohashidate devait être tout aussi mémorable !^^

Ambiance romantique au Hashidate Bay Hotel

Avez-vous remarqué comme les japonais ont tendance à idéaliser l'Europe ? J'ai souvent observé ce phénomène dans les anime et manga, à l'époque où j'en lisais beaucoup. Mais je n'avais jamais eu l'occasion d'en faire l'expérience IRL... jusqu'à mon passage au Hashidate Bay Hotel.
Entendons-nous bien : c'est un excellent établissement ! Mais en entrant dans le hall et en découvrant ma chambre, je vous avoue que j'ai un peu eu l'impression de me retrouver à Disneyland...

hall de l'hotel et son sapin, Hashidate Bay Hotel, Amanohashidate

Un peu comme ces sweet lolita qui ne reflètent absolument pas la mode occidentale, la décoration du Hashidate Bay Hotel, à base de tentures à frous-frous, de tapisseries à motifs et de vaisselle en porcelaine, renvoie à une vision "fantasmée" de l'Europe. Tout est trop "neuf", trop "propre"... trop "parfait" en somme. Il manque à ce décor la véritable patine du temps.
Alors évidemment, ça déroute un peu au début. Mais finalement, on se prend vite au jeu !

Le mystère des chambres disparues...

Chose amusante : la numérotation des chambres omet souvent les chiffres se terminant par 4 ou 9 dans les hôtels japonais. Parfois même, les boutons indiquant la numérotation des étages dans l'ascenseur passent volontairement du 3 au 5 ou du 8 au 10 ! (ce qui n'est pas le cas au Hashidate Bay Hotel, où j'ai d'ailleurs dormi au quatrième étage)
Il faut savoir qu'au Japon, le chiffre 4 est réputé pour porter malheur (quatre se prononce "shi" en japonais, ce qui signifie "mort"). Même chose pour le chiffre 9, "ku", qui signifie littéralement "souffrir".

plan du quatrième étage, Hashidate Bay Hotel, Amanohashidate

Ne connaissant pas cette superstition, je reconnais avoir laissé mon imagination s'emballer un peu trop en découvrant le plan de l'étage. Vous avez dit chambre maudite ?^^ Notez qu'au Hashidate Bay Hotel, la chambre 413 n'existe pas non plus...  

Manger français... au Japon

Le restaurant de l'hôtel, baptisé Fines Herbes (en français dans le texte) est une très bonne table. J'étais vraiment impatiente de manger français au Japon (surtout après une semaine de shabu shabu, plats de crabe et cuisine kaiseki), et je n'ai pas été déçue. Le petit détail qui m'a fait sourire : les fourchettes et couteaux rigoureusement identiques (là où nous aurions dû avoir une fourchette et un couteau à poisson par exemple).

entrée jambon et salade, restaurant Fines Herbes, Amanohashidate
Corbeille de pain, restaurant Fines Herbes, Amanohashidate dessert glace et fruits, restaurant Fines Herbes, Amanohashidate

Bon, je me moque gentiment, mais je dois avouer que même en étant française, je n'ai jamais été fichue de dresser une table dans les règles de l'art. Et puis ce détail était largement compensé par la qualité de la cuisine (pas 100% française dans les ingrédients, mais très proche).
L'impression s'est confirmée le lendemain matin, au petit-déjeuner : j'y ai mangé le meilleur pain perdu de toute ma vie !

assiette de pain perdu, Hashidate Bay Hotel, Amanohashidate

Mon premier bain au sento

Dernière particularité de cet hôtel : on n'y trouve pas de salle de bain commune (comme c'est habituellement le cas au Japon). Si vous souhaitez profiter des bains en dehors de votre chambre, vous devrez donc aller... au sento situé à deux pas (qui abrite également une très jolie piscine et une salle de sport). Le ticket d'entrée est gratuit pour la clientèle du Hashidate Bay Hotel

En découvrant ma chambre, j'ai eu l'impression de me retrouver à Disneyland...

C'est quoi un sento ? Il s'agit d'un bain public, assez similaire à un onsen, mais avec deux différences majeures : 1) il s'agit d'un lieu dédié principalement à l'hygiène, et non à la détente (d'où l'absence de bain extérieur, ou rotenburo) et 2) l'eau utilisée est une eau "normale" (entendez par là qu'il ne s'agit pas d'une eau thermale dotée de vertus particulières).
Aussi, il est inutile de se rendre au sento en yukata... ce que nous avons quand-même fait, pour célébrer l'exploit du siècle : avoir réussi à faire porter une tenue traditionnelle à Aurélien, du blog Voyage Way ! Je vous laisse admirer le résultat... 

portrait de groupe au pied du sapin, Hashidate Bay Hotel, Amanohashidate
De gauche à droite : Sébastien (Kanpai !), moi, Olivier (Japan Kudasai !), Sarah (Le blog de Sarah) et Aurélien (Voyage Way)

Je n'ai bien sûr pas pu prendre de photos sur place, mais si ce lieu vous intéresse, je vous invite à consulter le site officiel du Hashidate Bay Hotel (vous y trouverez même un plan des bains et de la piscine). L'endroit s'appelle Kurhaus Iwataki.

sandales alignées, Hashidate bay Hotel, Amanohashidate

D'une manière générale, les sento sont vraiment des endroits sympas, mais bruyants... surtout quand vous vous retrouvez parmi les enfants qui vous dévisagent en riant. Un conseil dans ces cas-là : faites-leur les gros yeux ! o_o

Faire son marché après le bain...

Ce qui m'a le plus étonné dans ce lieu ? Le hall d'entrée et ses étals débordant... de légumes (entre autres curiosités). Pratique en cas de besoin... mais quand-même saugrenu !
J'ai réalisé à cet instant à quel point le sento pouvait être ancré dans le quotidien des japonais. Plus généralement, la manière dont ces derniers s'approprient leur espace public est parfois surprenante ! Un peu à l'image de Yumura onsen, où la source chaude sert de cuisine à ciel ouvert...

étals de légumes dans le hall du sento, Kurhaus Iwataki, Amanohashidate

igname géant, Kurhaus Iwataki, Amanohashidate

Finalement, cette soirée au Hashidate Bay Hotel aura été des plus divertissantes, alors que rien ne le laissait présager à la base. J'ai été ravie de pouvoir tester la cuisine française au Japon, une expérience qui faisait partie de ma To Do List au Pays du Soleil Levant, avec la baignade au sento.
Dois-je vous conseiller l'établissement ? Pourquoi pas. Tout dépend ce que vous recherchez évidemment, pour ma part je suis plutôt adepte des auberges et restaurants traditionnels. À vous de choisir !^^





logo JED

Cet article est sponsorisé par l'office de tourisme de Kyoto.
Vous avez aimé cet article ? Encouragez-moi sur Tipeee !

10 commentaires

  1. D'après ta description, l'hôtel ne me tente pas mais l'expérience sento, pourquoi !
    Merci Cécilia pour ton partage.
    Il manque des mots en fin d'article non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merci !!! Je suis super crevée ces jours-ci, beaucoup de mal à finir cet article, et en plus j'oublie la fin de la phrase lol
      Heureusement que tu as remarqué le souci très vite :)

      Supprimer
    2. J'espère que tu vas pouvoir profiter de ce grand week-end pour te reposer un peu.

      Supprimer
    3. Même pas ! T_T Je travaille demain matin, vendredi après-midi et samedi toute la journée. C'est comme ça dans le tourisme : on est en vacances quand tout le monde retourne bosser... et vice-versa.

      Supprimer
  2. Je me souviendrai longtemps de cette balade interminable la nuit en geta entre l'hôtel et le sento en bord de nationale ;-) ! Mention spéciale au vin blanc local d'Amanohashidate qui s'en sort haut la main. Je n'en dirai pas autant de la version rouge par contre ;-) ! Un bel article qui me rappelle de bons souvenirs. Merci Ceci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'avec le recul, c'était un peu dangereux cette histoire, non ? XD Surtout grimper une pente glissante en geta, en pleine nuit, dans le froid... brrrrr
      Mais je me rappelle avoir beaucoup ri ce soir-là.

      Pour le vin, je n'en ai absolument AUCUN souvenir. Pochtron !

      Supprimer
  3. Tu dois être une habituée des ryokans, non ? :) parce que les salles de bain communes dans les hôtels c'est quand même looooin d'être courant ! Je sais qu'en dehors des capsule hotels il y en a dans les Green Rich et les Dormy Inn et c'est justement mis en avant dans leur com' mais sinon... c'est extrêmement rare.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te crois volontiers :) En fait j'ai fait beaucoup de ryokan par la force des choses (le programme ayant été élaboré par le JNTO pour ce blogtrip). Mais même lors de mon premier voyage, en dehors de l'hôtel de Tokyo et de la machiya louée à Kyoto, les hôtels où je suis descendue avaient tous un espace de bain commun.
      J'ai eu de la chance en fait ?^^

      Merci pour ces précisions en tout cas. C'est vrai qu'avec deux séjours relativement courts, je n'ai pas forcément le recul suffisant pour faire des généralités. Il faut que je teste d'autres types d'hébergements aussi (guest house, etc.), c'est d'ailleurs prévu pour Kyushu.

      ... je programme quand-même quelques ryokan sur l'itinéraire hein ;)

      Supprimer
  4. Tout comme toi, kit aller au Japon, je préfère me détacher le plus possible de l'occidental ^_^"
    Toutefois, le restaurant m'a l'air super sympa! Je ne savais pas que les japonais idéalisaient autant l'Europe! C'est marrant x) Mais je crois que moi, française, j'ai justement tendance à idéalisé la Japon XD
    Merci Céci pour l'adresse! ;)

    RépondreSupprimer
  5. Mais comme vous etes beaux dans la photo! :))
    C'est un post très amusant, on voit que vous etes bien assorties!
    Merci beaucoup et bon travaille! Moi aussi je travaille demain et samedi ^^'
    Bacioni!

    RépondreSupprimer