PETITS BONHEURS À YUMURA

C'est parti pour le 100e article de ce blog, et rien de tel que le récit d'un séjour dans un ryokan d'exception pour célébrer l'événement comme il se doit ! Bye bye Tottori, et bienvenue dans la préfecture de Hyogo, pour une courte escale dans l'un des meilleurs établissements que j'ai eu la chance de tester jusqu'à présent : le ryokan Asanoya, à Yumura onsen !^^ 

ryokan asanoya comité d'accueil personnel
Si vous lisez régulièrement ce blog, vous l'aurez peut-être deviné : cet article est le pendant de Petits bonheurs à Misasa, un autre récit de voyage où je parlais cuisine kaiseki et bains japonais...
Après une journée chargée, entre la découverte des dunes de Tottori, le musée du sable, le musée Watanabe et la côte de Uradome, j'étais impatiente de rejoindre Yumura onsen pour me poser un peu (et aussi récupérer ma valise égarée à l'aéroport, qui aura mis deux jours à me rejoindre T_T).
Première surprise à l'arrivée : le comité d'accueil, absolument impeccable, formant comme une 'haie d'honneur' à l'entrée du ryokan ! C'est vraiment très étrange, de se sentir à ce point considérée comme une invitée de marque... Le directeur de l'hôtel lui-même est venu à notre rencontre, le temps de faire les présentations autour d'un délicieux bol de thé matcha et d'une délicate pâtisserie.

chambre japonaise traditionnelle vue d'ensemble
sandales japonaises alignées décor ryokan asanoya

Comme à Misasa et Hakone, j'occupais à Yumura une chambre traditionnelle avec vue imprenable sur les montagnes. Je crois que ne me lasserai jamais de ces sensations : l'odeur entêtante des tatami, l'élégante sobriété du mobilier, le confort douillet du futon moelleux, le son discret des portes coulissantes qui s'ouvrent et se referment... Ces souvenirs sont les premiers qui me reviennent, lorsque je repense à mes deux séjours au Japon !

dressage assiettes menu kaiseki

Qui dit ryokan dit cuisine kaiseki, et encore une fois, le menu proposé s'est révélé particulièrement fin et copieux ! Le crabe matsuba (accompagné de tranches de sashimi extra-frais) était évidemment de sortie, tout comme l'incontournable plat hivernal : le shabu shabu.
Trois mets m'ont particulièrement marquée : une bouchée à base de fugu (poisson mortel s'il est mal préparé) qui s'est révélée aussi inoffensive que délicieuse ; une soupe légère garnie d'une véritable feuille d'or ; et surtout, plusieurs morceaux de boeuf wagyu ultra fondant, à cuire sur une plaque de sel. 

soupe avec feuille d'or amuse bouche
bouchée gelée avec fugu
tranches de sashimi et chair de crabe detail
mochi shabu et fruits
entrailles de crabe
tranches de boeuf wagyu

Je pense que les photos parlent d'elles-mêmes : il n'y a rien à redire sur la qualité du repas, à part peut-être sur UN plat que je n'ai pas pu avaler : les entrailles de crabes (horribles !). Le dîner s'est achevé sur quelques tranches de mochi shabu accompagnées de fruits, un dessert dont je ne raffole pas mais qui a le mérite d'être léger et très digeste... si les textures un peu gluantes ne vous rebutent pas évidemment !^^

rotenburo ryokan asanoya nocturne
rotenburo ryokan asanoya nocturne futon chambre japonaise

Dernière étape avant le coucher : le onsen, dont j'ai pu profiter seule, sous les étoiles, dans un cadre enchanteur.
Les bains extérieurs (rotenburo) sont clairement LE gros point fort du ryokan Asanoya. Rochers, petites cascades et charmantes structures en bois invitent à la rêverie... Ces bains doivent être absolument magiques l'hiver, sous la neige ! Une expérience que j'espère vivre un jour.
Après toutes ces aventures et ces belles émotions, il ne me restait plus qu'à rejoindre mon futon, pour une nouvelle nuit toute douce au Pays du Soleil Levant...





logo JED

Vous avez aimé cet article ? Encouragez-moi sur Tipeee !

13 commentaires

  1. Waaaaaaa!!! Quelle bonheur te lire! Mais c'est merveilleux!!!! Aahhh je veux partir tout de suite! >_<

    RépondreSupprimer
  2. Ok, j'ai juste trop envie d'y aller !! ^_^

    RépondreSupprimer
  3. Félicitation pour ton 100e article! Déjà !
    Quel accueil! Ce ryokan à l'air vraiment super!
    Et Tu me donnes faim! Une véritable feuille d'or tu dis! Génial!! Merci Céci ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Yoyo, c'était tellement chouette...

      Ouiii, une vraie feuille d'or ! (qui n'avait pas spécialement de goût d'ailleurs...) C'est la grande classe, ce ryokan Asanoya.

      J'ai bien reçu ton mail au fait, tu peux m'envoyer des fichiers par mail sans souci, ça m'a toujours fait sourire d'ailleurs, que tu continues à utiliser le formulaire de contact lol Cela dit, c'est utile : au moins, grâce à toi je sais qu'il fonctionne bien hihi

      Supprimer
  4. Très joli ryokan, vous avez été accueillis comme des rois! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Je dois même avouer que ça m'a un peu gêné sur le coup, ce comité d'accueil.
      Le service japonais est incroyable, rien à redire de ce côté-là. C'est encore plus flagrant dans un tel lieu.

      Supprimer
  5. Joyeux 100ème article. Bravo pour ton travail et bonne continuation ; j'attends le 200ème avec impatience ;-)
    Bel article remplit de quiétude et douceur (les photos sont belles.
    Les ryokans sont mes hébergements favoris. C'est vraiment top à tous les niveaux surtout quand les onsens (ou rotenburo) sont de ce niveau là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, toi aussi tu craques pour les ryokan ?^^
      J'avoue que c'est un peu mon péché mignon, mais ce n'est pas donné.

      Merci pour ton gentil commentaire et tes encouragements, le 200ème article n'est pas pour tout de suite, mais je compte bien continuer jusque là !!! ;)

      Supprimer
    2. Les ryokans : il n'y a que ça de vrai ;-)
      De rien, il faut encourager les gens que se donnent la peine de partager d'une belle façon leur passion !

      Supprimer