HAKUTO JINJA, LE SANCTUAIRE DES AMOUREUX ❤︎

Le sanctuaire shinto Hakuto-jinja fait partie de mes coups de coeur à Tottori, et je dois avouer que j'étais impatiente de vous parler de ce lieu plein de charme et chargé d'histoire. Le nom Hakuto vient de Haku 白 (blanc) et To 兎 (lièvre). Il se situe sur la côte, à 15 km environ à l'est de la ville de Tottori, et est lié à une célèbre légende de la mythologie japonaise. Je vous la raconte ?

gotochi card hakuto-jinja tottori avec sanctuaire en arrière plan

Cette histoire met en scène le lièvre blanc d'Inaba et un kami nommé Ôkuninushi (大国主, ce qui signifie littéralement 'Grand maître de la terre').
Ôkuninushi et ses 79 frères aspiraient tous à épouser la princesse Yagami, et décidèrent donc d'aller ensemble à sa rencontre, afin qu'elle choisisse celui qui aurait ses faveurs. En chemin, les 79 premiers frères croisèrent un lièvre grièvement blessé, la peau à vif. Ignorant qu'il s'agissait également d'un kami, ils décidèrent de lui faire une cruelle plaisanterie : ils lui conseillèrent de se baigner dans l'eau de mer, puis de s'exposer au vent, afin de guérir de ses blessures. Le lièvre s'exécuta, mais l'eau salée ne fit qu'aggraver son état : il souffrait terriblement.
C'est alors qu'Ôkuninushi arriva. Portant les bagages de ses frères, il s'était laissé distancer par le reste du groupe. Ôkuninushi demanda au lièvre ce qu'il lui était arrivé. Ce dernier lui raconta alors son histoire... Coincé sur l'île d'Okishima, il souhaitait rejoindre Honshu et imagina donc un stratagème : il demanda à tous les requins de la Mer du Japon de s'aligner pour former un pont, leur promettant de les compter au passage pour déterminer qui, des lièvres et des requins, étaient les plus nombreux sur Terre.
Alors qu'il était presque arrivé sur la terre ferme, le lièvre éclata de rire : il avoua aux requins qu'il s'était joué d'eux pour pouvoir traverser, et avait fait semblant de les compter. Il aurait mieux fait d'attendre ! Fou de rage, le tout dernier requin attrapa le lièvre et lui arracha la peau, l'abandonnant, agonisant, sur le rivage.
Ôkuninushi eut pitié de lui : dieu de la médecine, il lui conseilla de se laver avec l’eau douce d'un étang proche, et de couvrir ses blessures avec du pollen de jonc. Le lièvre suivit ses conseils, et son pelage retrouva bien vite tout son éclat ! En remerciement, il prédit à Ôkuninushi que la princesse Yagami deviendrait sa femme... et c'est bien-sûr ce qui arriva !
Cette légende est considérée comme la plus ancienne histoire d'amour au Japon. C'est pourquoi les amoureux viennent nombreux au sanctuaire Hakuto-jinja, pour se jurer un amour éternel ! Mais on prête aussi à ce lieu le pouvoir de soulager les brûlures et autres affections cutanées.

vue sur le batiment de priere du sanctuaire hakuto-jinja

Le sanctuaire en lui-même a été bâti sur le lieu de cette rencontre mythique, à proximité de l'étang de Miratashi (dans lequel le lièvre se serait baigné). On ignore la date précise de sa fondation, mais il en est fait mention dans le plus ancien livre de contes et légendes japonais, le Kojiki, qui date de 712. Le bâtiment actuel, quant à lui, date de l'ère Meiji (1868-1912). Je le trouve absolument magnifique, avec son impressionnant shimenawa (sa corde sacrée) surplombant l'autel dédié à la prière.

batiment de priere hakuto jinja vue de face
shimenawa hakuto jinja détail shimenawa hakuto jinja

On y accède depuis la plage Hakuto Kaigan, en croisant sur le chemin une grande statue des deux protagonistes de la légende, un torii et plusieurs petites représentations du lièvre blanc. L'étang de Miratashi est également visible.

mer du japon depuis hakuto kaigan
allée hakuto jinja et torii gotochi card hakuto jinja avec statue en arrière-plan
fontaine purification hakuto jinja détail

Vous souhaitez venir à Hakuto-jinja pour donner un coup de pouce à votre relation amoureuse ? Plusieurs solutions s'offrent à vous...
Les traditionnels ema et omikuji (prédiction tirée au sort) sont en vente sur place. Attention : un omikuji négatif ne peut être conjuré qu'en l'attachant aux branches de l'un des arbres du sanctuaire.

ema dans le sanctuaire hakuto jinja
omikuji sur les branches

Vous pouvez aussi vous offrir une 結び石 (musubi-ishi, 'pierre de lien'), un petit caillou blanc qui coûte 500¥. Chaque musubi-ishi porte un kanji, qui fait référence à un voeu. Il en existe 5 différents : amour, naissance, prospérité, réussite, santé. Il est possible de conserver sa pierre comme porte-bonheur, ou de la déposer dans le sanctuaire.

statue du lièvre blanc debout et musubi-ishi à ses pieds statue du lièvre blanc et musubi-ishi à ses pieds
statue du lièvre blanc détail et musubi-ishi à ses pieds

Dernière option : acheter un 白兎起請文 (Hakuto Kishomon). Une boutique, sur le parking au pied du sanctuaire, permet de se procurer l'un de ces serments d'amour, pour la modique somme de 300¥. Chaque kishomon acheté contient un jeu de trois 紙ふう (kamifû), des petits papiers sur lesquels doivent être notés une promesse d'amour, ainsi que les noms des personnes concernées (une sorte de contrat en fait). Chacun des amoureux conserve un kamifû, le troisième doit être déposé dans une petite boîte, située à l'intérieur du sanctuaire.

batiment sanctuaire hakuto jinja vu de dos

Comme vous l'avez sans doute compris, je vous recommande vivement de faire un tour du côté de Hakuto-jinja si vous passez par Tottori. Même si l'endroit est petit et se visite rapidement, l'atmosphère du lieu est vraiment unique, en particulier aux alentours du bâtiment de prière. Il n'y avait absolument personne quand nous sommes arrivés, en fin d'après-midi, et nous avons donc pu savourer un joli moment de paix dans ce lieu riche d'histoire...





logo JED

Cet article est sponsorisé par l'office de tourisme de Tottori.
Vous avez aimé cet article ? Encouragez-moi sur Tipeee !

15 commentaires

  1. ooooo *o*
    J'aime beaucoup cette petite légende! (de toute façon, je les aime en général...)
    Et ce sanctuaire! Magnifique!! Ce me donne envie d'y aller tien. A bah zut... La liste est trop grande, je n'ai plus de place.
    Bon bah on en commence une autre!
    Merci Céci!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha sacrée Yoyo, tu ne pourras pas tout voir en un seul voyage c'est sûr. Mais ne t'en fais pas : tu as tout le temps de réaliser ton rêve, et tu le feras j'en suis sûre ! Merci encore :)

      Supprimer
  2. What a sad and beautiful story at the same time! I had read it a few weeks ago while writing a blogpost about the Kiyomizudera in Kyoto and was very touched. Tottori must be such a special place and I'm sure I would love it there... because there is sand! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. You're right Alice, Tottori is a lovely place, full of authenticity and... lot of sand, ahaha I highly recommand you the sand museum in Tottori city, very impressive !! I'll write about it soon ! :)

      Supprimer
  3. Trop choupinou =)
    Je ne connaissait pas l'histoire et j'aime beaucoup.
    Le lieu a l'air vraiment très sympa à visiter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un petit détour à faire, même si c'est petit.
      Personnellement, j'aime l'idée de me retrouver sur un site lié à une légende telle que celle-ci. C'est d'ailleurs là que j'ai vu la mer du Japon pour la première fois : à l'endroit même où deux kami se sont rencontrés. C'est une pensée émouvante...

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup la petite légende qui est à l'origine de ce temple, et le Hakuto Kishimon pour les amoureux doit être marrant à faire! Ce lieu a l'air tout mignon avec ses belles teintes de violet et ces lièvres partout! Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie Camille :)
      Ce que j'ai préféré, c'est vraiment le bâtiment avec son énorme shimenawa, on sent immédiatement tout la ferveur sacrée qui s'en dégage. Encore un lieu émouvant.

      Supprimer
  5. Excellent cet article, j'ai appris plein de trucs dont les petites pierres blanches. J'en veux uneeeee ! Tu as fait de sacrées recherches, bravo pour cette article très fouillé et super intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah à l'heure où nous sommes arrivés, nous n'aurions pas pu en acheter je pense, et en piquer une aurait été très MAL ! ;)
      J'ai essayé de ne pas redire les mêmes choses que toi, mais l'exercice n'est pas évident. Impossible de faire l'impasse sur la légende bien sûr.
      Rhooo j'ai du retard, il faut que j'aille commenter tes articles demain !

      Supprimer
  6. Ooooh c'est tellement mignon comme endroit *_*
    Merci pour l'histoire, et les photos ^_^

    Je suis désolée j'ai essayé de commenter pendant les vacances de Noël mais ça a bugué (notamment l'épisode Fuchiko que j'ai ADORE !), et j'ai plein d'articles de retard (que j'ai tellement hâte de lire) ! Du coup je te souhaite une très très bonne année avec plein de bonheurs, de Japon et d'amusements ! :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aha pas de souci Mag, figure-toi que j'ai retrouvé l'un de tes commentaires, il était coincé en modération mais je n'ai reçu aucune notification bizarrement (Blogger a bugué on dirait).
      Je te souhaite également une très belle année, il est encore temps après tout ;)

      Supprimer
  7. Ah moi aussi j'ai du retard de lecture. Je profite d'une pause thé au bureau pour te laisser un commentaire.
    C'est un bel article bien documenté et illustré de jolies photos. Merci pour toutes ces informations.
    C'est sympa de faire ce genre de truc avec son amoureux(se). Je choisirai soit la pierre soit le "contrat". J'aime bien l'idée de laisser quelque chose au temple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sympa non ? Les japonais ont vraiment le sens du romantisme (un peu trop parfois lol).
      Je suis contente de t'avoir fait découvrir un lieu intéressant le temps d'une petite pause thé, profite bien surtout !^^

      Supprimer
    2. C'est marrant que le romantisme règne alors que les relations amoureuses sont souvent compliquées au Japon...

      Supprimer