LE SANCTUAIRE DANS LA FORÊT DE CÈDRES

Comme promis, je vais tenter l'impossible cette semaine : terminer l'escale Hakone d'ici mon départ dimanche prochain. がんばって!^^ Aujourd'hui, cap sur Hakone-Jinja, magnifique sanctuaire perdu (ou presque) dans la forêt !

torii hakone jinja donnant sur la forêt

Il faut savoir qu'en dehors des zones urbaines, le lac Ashi est cerné par une impressionnanteforêt de pins et de cèdres, dans laquelle il fait bon se promener. Au retour de Hakone Sekisho, c'est en remontant un magnifique sentier longeant la route que nous avons rejoint l'embarcadère de Moto-Hakone.

sentier bordé de cèdres entre Hakone sekisho et l'embarcadère

L'après-midi était bien entamée. Nous avons déjeuné sur le pouce aux abords du lac Ashi, avant de longer la rive vers le nord cette fois. Notre objectif : rejoindre le sanctuaire Hakone-jinja, dont l'un des torii émerge du lac. 
La promenade n'est pas très longue (comptez une quinzaine de minutes à pieds). Elle emprunte un petit chemin tortueux, bordé d'arbres recouverts d'une mousse à l'odeur puissante, dont je serais curieuse de connaître le nom. Son parfum était partout dans l'air, pas seulement dans les montagnes, mais aussi dans certains parcs à Tokyo ou dans le Kansai. Si vous savez ce que c'est, dites-le moi en commentaires !

sentier vers Heiwa torii qui longe le lac ashi

torii du lac ashi depuis la rive

Le torii du sanctuaire Hakone-jinja mérite qu'on s'y attarde. Baptisé Heiwa torii, il a été construit en 1951, pour célébrer la signature du Traité de Paix entre les Japon et les pays alliés, à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. C'est un joli point photo... si vous avez la patience d'attendre votre tour !

contreplongée escalier hakone-jinja traversé par la route

Depuis ce point de repère, un deuxième 'escalier d'la mort' (entrecoupé par la route et situé dans l'alignement du torii) permet d'accéder au sanctuaire en lui-même, en haut de la colline du Mont Komagatake

Cour centrale du Hakone-jinja avec vue sur les cimes des arbres en arrière-plan

Malgré la foule de visiteurs qui se pressaient ce jour-là, j'ai trouvé ce lieu à la fois sublime et apaisant. La présence des arbres y est pour beaucoup : ce temple est, à mes yeux, l'exact opposé du Sensô-ji, dans la mesure où la nature y est omniprésente. 

Goshuin Hakone jinja


Petit aparté : la plupart des temples au Japon proposent, moyennant 300¥ environ, de repartir avec un Goshuin (une calligraphie portant le sceau du sanctuaire visité). C'est un touriste thaïlandais qui m'a fait découvrir cette pratique (ça ne s'invente pas !), tandis que je cherchais un tampon souvenir pour mon carnet de voyage. On peut acheter la calligraphie seule, ou acquérir un carnet spécial appelé Goshuin-chô (entre 1000 et 2000¥), pouvant contenir une quarantaine de Goshuin. Mon propre Goshuin-chô, que je vous montrerai à l'occasion, provient du Kiyomizu-dera à Kyoto. Il m'accompagnera au Japon la semaine prochaine, car j'ai bien l'intention de le compléter ! 
Je le considère comme l'un de mes plus précieux souvenirs de voyage...

Détail d'une sculpture de dragon, sur l'une des fontaines du Hakone-jinja

Mais revenons à notre visite... Le lac Ashi est réputé être la demeure d'un dragon à 9 têtes (célébré le 31 juillet, lors d'un matsuri). C'est pourquoi on croise quelques dragons sculptés dans l'enceinte du Hakone-jinja. Mais le sanctuaire est surtout dédié à trois autres divinités du panthéon shinto : Ninigi no Mikoto (petit-fils d'Amaterasu, la déesse du Soleil), Konohana (la princesse-fleur) et Hôri no Mikoto (ancêtre mythique des empereurs du Japon). 

autel central hakone jinja

corde sacree autel hakone jinja

Si vous quittez Hakone-jinja par le sentier de droite direction Moto-Hakone, pensez aussi à honorer le kami qui habite le yorishiro du sanctuaire. Un yorishiro est un 'objet' censé attirer les divinités : il peut s'agir d'un arbre, d'un rocher, d'un autel, etc. On le reconnaît à la présence d'une corde sacrée, appelée shimenawa.

arbre yorishiro et sa corde sacree hakone jinja

Sans surprise, le sanctuaire Hakone-jinja est donc un lieu que je vous recommande sans problème, si vous passez par Moto-Hakone. L'atmosphère y est vraiment singulière, à la fois apaisante et hors du temps. N'oubliez pas : pensez au Goshuin quand vous y serez ! またね!

10 commentaires

  1. j'y étais en septembre, sous des trombes d'eau, même pas entr'aperçu le Fuji!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça peut te consoler, je n'ai pas vu le Fujisan non plus... mais j'ai eu la chance de ne pas avoir de pluie ce jour-là au moins.
      Tu as une excuse pour y retourner du coup !^^

      Supprimer
  2. Grrrr... Ma liste grandit beaucoup trop vite!!!! Je ne sais plus par quoi je vais commencé bordel de nouille >_<
    Ta premier photo est vraiment magnifique Céci!!!! Merci beaucoup pour cette petite découverte!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seulement la première photo ? ;) Je te taquine Yoyo !
      La liste est très longue, c'est normal, et tu ne verras peut-être pas les mêmes endroits que moi lors de ton premier voyage. Mais tu vivras d'autres expériences bien à toi, alors ne t'inquiète pas ! C'est moi qui serait jalouse à ce moment là ! ;)

      Supprimer
  3. Quel joli endroit que tu nous fais découvrir ! Je vois bien ma poupée gambader sur ces chemins peut-être lors de notre prochain voyage l'année prochain ;-)
    Le Goshuin est aussi mon plus précieux souvenir de voyage. Je l'expose quelques fois déplié pour pouvoir admirer les belles calligraphies qui l'ornent.
    J'ai aussi acquis mon carnet à Kyoto mais dans un temple différent. C'est vraiment quelque chose à faire pendant son voyage. J'adorais regarder les calligraphes œuvraient, c'est un chouette moment de partage même quand on ne parle pas le japonais ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu passes par Hakone, c'est un incontournable ! Tu pars l'année prochaine alors ? Tu as déjà établi un programme ? (je fais ma curieuse^^)
      100% d'accord avec toi concernant les goshuin, c'est juste un fabuleux souvenir à rapporter de son voyage. Je posterai une photo du mien sur Instagram prochainement, peut-être dans la soirée. Il est bleu, avec un dessin du Kiyomizu dera tout doré.

      Supprimer
    2. Je projetes un voyage en automne prochain. Pas de programme, ce n'est pas ma façon de voyager. J'ai une liste d'endroits que j'aimerais voir mais de jour en jour ça changera sûrement au fil des jours ;-)
      Je vais sûrement rayonner à partir de Kyoto. On verra c'est pas demain la veille !!!
      Ton voyage surprise me donnera certainement des idées.

      Supprimer
    3. Sympa les photos sur Instagram de ton carnet à Goshuin.
      Le mien est dans le même genre que toi mais avec le dessin d'un autre temple.

      Supprimer
  4. *_* La forêt et la nature japonaise me font toujours rêver, c'est magnifique !
    Le sanctuaire a l'air vraiment chouette, merci de nous y avoir emmené ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil ! À vrai dire, c'est suite à cette visite que j'ai compris ce qui me dérangeait au Senso-ji : un temple japonais sans nature tout autour, ce n'est vraiment pas la même atmosphère. Mais évidemment, c'est un ressenti personnel hein ;)

      Supprimer